Actualités

UN DINER OFFICIEL EN L’HONNEUR DU PRÉSIDENT SERGE SARGSYAN A ÉTÉ DONNÉE PAR LE PRÉSIDENT DE LA FRANCE

09.03.2017

Photos connexes

 

 

 

 

 

 

 

 

L'album entier »

En l'honneur du Président Serge Sargsyan, en visite officielle en France, le Président François Hollande a offert un diner officiel au Palais de l'Élysée, le soir du 8 mars.

Les Présidents Sargsyan et Hollande ont prononcé des toasts réciproques où ils ont parlé de l'amitié franco-arménienne de longue date, des solides relations interétatiques de 25 ans formées après l'établissement des relations diplomatiques et leurs perspectives de développement, des questions de l'agenda bilatéral, ainsi que du rôle important de la communauté arménienne de France dans le renforcement des relations entre les deux pays et les deux peuples.

***
Toast de

Son Excellence Monsieur Serge SARGSYAN, Président de la République d’Arménie
à l’occasion du diner officielle offert par
Son Excellence Monsieur François HOLLANDE, Président de la République française

Paris, le 8 mars 2017


Excellence Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs,

On dit que le vrai ami se reconnaît dans la difficulté. On dit aussi que “l’ami est celui qui est capable de partager ton succès”. L’histoire glorieuse franco-arménienne prouve que quand ces deux vérités se combinent, l'amitié devient privilégiée.

L'amitié franco-arménienne n'a pas commencé avec l'indépendance de l'Arménie ; nos deux peuples ont eu l'occasion de se connaître et de coopérer étroitement depuis le haut Moyen Âge. Déjà sous le Royaume de Cilicie les Rois arméniens ont été les amis alliés des souverains français. Le fait que le dernier roi de Cilicie Léon VI repose dans le cimetière royal français de l’abbaye de Saint-Denis en est la preuve.

C’est grâce à ces liens historiques qu’après la chute de l’Union soviétique le peuple arménien a été tout à fait reconnaissable pour les français. En conséquence, tout de suite après l’indépendance, les relations entre l’Arménie et la France ont connu un développement rapide.

Monsieur le Président,
Il est toujours un grand honneur et un plaisir pour moi de travailler avec vous au nom de cette amitié qui oriente et renforce toujours les relations intergouvernementales entre l’Arménie et la France. Le résultat en est l’ordre du jour de coopération très chargé, à commencer par les domaines politique et économique et jusqu'aux projets pluriannuels humanitaires et de développement. Je suis sûr que ce n'est guère la limite : aux nombreuses manifestations d'amitié viendront s'ajouter des nouvelles grâce à nos efforts communs. Comme vous l'avez dit, ce ne sont pas le temps et le poste occupé qui forment nos convictions.

Je vous remercie, vous et tous les hauts fonctionnaires de France pour cet accueil chaleureux, ainsi que les entretiens dans une ambiance de respect et de confiance réciproque et pour votre volonté de contribuer au développement de nos relations futures.

Comme ma visite coïncide avec une très jolie fête, le 8 mars, je voudrais féliciter les femmes ci-présentes, en souhaitant à travers elles à toutes les femmes arméniennes et françaises un bonheur immense. Votre rôle est irremplaçable pour donner de l'harmonie et du charme à notre vie et à la politique.

Chers collègues, chers amis,
Ayant travaillé ensemble pendant un quart de siècle, au niveaux bilatéral et multilatéral, nous avons passé un chemin plein d'événements, nous avons multiplié et densifié les liens que nous avons hérités de l'histoire, en leur accordant une nature plus pratique, matérielle et dirigée vers le futur.

Dès le premier jour de l'indépendance d'Arménie, la France a été à côté de notre jeune pays, et depuis ce jour-là elle soutient le progrès de la construction de notre État tout en restant un partenaire sûr au niveaux européen et international. Seul le pays qui est puissant par ses idées, son expérience exemplaire et par la volonté de partager ses propres acquisitions est capable à une amitié pareille.

Autant la France est à côté de l’Arménie, autant l’Arménie est sensible à l’égard de la France. Nous avons ressenti une grande peine en Arménie quand le coup horrible du terrorisme a frappé Paris, Nice et les autres lieux en France, en troublant la vie courante des gens innocents, de tout le peuple français. On ne peut pas changer ce qui a été, mais exemplaire est l’endurance avec laquelle les autorités et le peuple français ont fait face à cette épreuve terrifiante.

Exemplaire est aussi l’approche de la France et votre propre approche, cher Monsieur le Président, envers la question de la condamnation indubitable de la Grande Epreuve que le peuple arménien a vécue. Il est vrai que l'on ne sait jamais d'où viendront la consolation et l'espoir. Quand l'arménien qui avait survécu le génocide a mis le pied dans ce pays lointain, il a trouvé grâce au grand peuple français cette consolation et cet espoir. De nouveau il a construit une maison et de nouveau il a créé. Ce n'est pas en veine que la communauté arménienne de France est connue dans le monde pour son haut niveau d'intégration et, à la fois, son exemple brillant de fidélité à ses racines, à sa riche culture nationale et ses traditions. Ce phénomène est le mieux formulé par notre célèbre chansonnier Charles Aznavour : « Je suis à 100% français et à 100% arménien ». C'est une grande source de fierté pour nous aussi du point de vue émotionnel.

Chers invités,
Sans vouloir vous encombrer avec les détails du problème du Haut-Karabakh, je voudrais juste dire que notre but est la paix. La force de l'arme n'a jamais apporté du bien à personne, et la paix s'est installée là où règne la conscience de la nécessité d’écouter l’autre et de faire des compromis réciproques raisonnables. Il est évident que la paix n’est pas l’absence de différends mais leur résolution avec des moyens pacifiques.

Mesdames et Messieurs,
La confiance est la première condition de l’amitié. Que l’amitié franco-arménienne ne manque jamais de confiance. Levons nos verres en l’honneur de Son Excellence, Monsieur le Président, en l’honneur de la France, son peuple talentueux et laborieux et à la pérennité de l’amitié franco-arménienne.

Vive la France !
Vive l’Arménie !

MAE RA
Site officiel
Double
citoyenneté
Visa
électronique
Catégories
de visa